Un petit peu d’Histoire

Le pub irlandais, une véritable institution
Il est de ces lieux qui s’exportent très facilement, connus du monde entier : le pub irlandais en fait partie ! Pourtant, au même titre que le bistro français, il faut y goûter sur place pour savoir de quoi il en retourne vraiment. Gageons qu’après une soirée dans un pub de l’île émeraude (tout village a son pub) vous ne verrez plus les choses de la même façon (et peut être même en double !).

Qu’est-ce qu’un vrai pub irlandais ?
Tout d’abord un pub se reconnaît de l’extérieur : il comporte bien souvent de jolies façades en bois peintes, vertes ou rouges, surmontées de grosses lettres (dorées ou non) indiquant le nom du lieu. Un pub n’est pas un café, ni un bar, vous pourrez rarement déguster votre pinte en terrasse… encore moins votre café car tout simplement, dans un pub, on sert peu ou pas du tout de café ! Un pub c’est un lieu de rencontre, de vie, certes l’on y boit mais où l’on discute surtout, joue de la musique – les pubs ont souvent des sessions de musique folklorique en live le soir -, danse aux accords de cette même musique, lie connaissance, bref, un concentré de chaleur humaine sur terre ferme ! James Joyce aurait écrit toute son œuvre dans des pubs, c’est vous dire ! Laissez-vous entraîner par la bonhomie qui émane de ces pubs, les chants de marins, les rythmes celtiques accompagnés à la harpe (parfois) et au violon (toujours)…

Du côté du bar et des boissons
Ne le cachons pas, la Guinness (et autres alcools) coulent bien à flot dans les pubs, au point que les Irlandais sont capables de s’enfiler jusqu’à dix pintes un samedi soir ! La cadence est bel et bien soutenue et à moins d’entraînement, vous aurez du mal à résister à la répétition du triptyque : deux Guinness, un whiskey… En parlant de Guinness, il y a l’art et la manière de la servir et il faut pour cela être patient. Tout d’abord, on remplira votre choppe au trois quarts et l’on attendra le changement de couleur du marron au noir pour compléter jusqu’au bout avec la mousse qui doit devenir dense et épaisse. Petite astuce, faîtes comme les Irlandais, pour ne jamais être à court du précieux breuvage : ayez deux pintes à la main, pour remplir l’autre quand l’une se vide !

Informations pratiques
En raison de nouvelles réglementations anti-alcool,En Ireland les pubs sont obligés de fermer aux alentours de minuit – une heure du matin. De même, rares sont les boîtes de nuit à disposer d’horaires très tardifs. Quant aux « cafés » à proprement parler, ils ferment vers 18h…